Ce que signifient pour moi les Prix GEM-Tech

BLOG imageFin octobre 2014, je me suis rendue à Busan (République de Corée), où se tenait la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT, pour recevoir l’un des premiers Prix GEM-Tech. C’était pour moi un grand honneur d’accepter ce prix, au nom des 40 000 jeunes étudiants marginalisés de iMerit et de la société qui lui est apparentée, la Anudip Foundation. Ces jeunes se sont insérés professionnellement dans le secteur du numérique et gagnent maintenant bien leur vie dans ce secteur en pleine expansion.

Les prix GEM-Tech décernés chaque année conjointement par l’UIT et ONU Femmes rendent hommage à des professionnels qui peuvent servir d’exemples pour l’égalité hommes/femmes et l’insertion dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). On entend par là aussi bien les professionnels des TIC, des pouvoirs publics ou du développement qui intègrent le principe d’égalité hommes/femmes dans leur travail que des défenseurs de la cause des TIC et de l’égalité hommes/femmes qui s’efforcent d’intégrer celle-ci dans un contexte élargi.

Une vidéo des finalistes présentée à la cérémonie d’ouverture montre que ce concours était d’un niveau très relevé – chaque projet et chaque candidat, très prometteurs, visaient à créer de nouvelles normes pour le secteur des TIC. Les lauréats du Prix GEM-Tech 2014, à savoir l’UNESCO pour ‘Femmes dans l’histoire de l’Afrique: un outil d’e-formation’ (Afrique); BCS, The British Chartered Institute for IT (Royaume-Uni); le Research Center for Feminist Action (CIPAF) (République dominicaine); la Fondation Telecentre.org, Telecentre Women (Philippines); l’Association for Progressive Communications (APC), Take Back the Tech! (Afrique du Sud); et enfin, le Ministère fédéral des technologies de la communication (Nigéria) – offrent tous d’excellents exemples de ce qu’est la recherche de l’intégration du principe de l’égalité hommes/femmes dans le secteur des technologies.

iMerit, qui se spécialise dans la fourniture de services numériques, avec un très fort retentissement social, a reçu le prix dans la catégorie ‘Applications, contenus, capacités de production et compétences dans le domaine des TIC, en faveur de l’autonomisation économique des femmes et de la réduction de la pauvreté chez les femmes’.

La participation à l’économie numérique n’est pas seulement une question d’accès, mais est aussi étroitement liée à l’éducation et à la prise de conscience. Nous nous efforçons d’améliorer les compétences et d’insérer les jeunes marginalisés, particulièrement les habitantes des zones rurales, en leur ouvrant pour la première fois les portes du marché du travail. Nous utilisons un modèle d’entreprise intégrée, en quatre étapes, qui autonomise les jeunes défavorisés en les associant à des projets informatiques, en leur donnant une formation, un emploi et une qualification.

En tant que femme occupant pour la deuxième fois un poste de direction générale, j’espère que ce prix encouragera les femmes du monde entier à concrétiser tout leur potentiel. La reconnaissance que ce prix nous confère à l’échelle mondiale nous a permis d’obtenir auprès de grandes compagnies technologiques des contrats pour des services numériques et de renforcer considérablement les compétences et la rémunération de nos employées. Les gouvernements et les ONG de nombreux pays s’adressent à nous pour chercher à reproduire notre modèle intégré d’amélioration des compétences techniques, de micro‑entreprise et de services numériques.

Chez iMerit, les femmes croient avant tout dans les solutions fondées sur le marché pour promouvoir l’égalité. Elles ne comptent pas être les bénéficiaires des actions menées par les Nations Unies et les grandes entreprises. Elles veulent au contraire que ces dernières figurent parmi les clientes des services numériques ultra-performants que nous proposons. Notre rêve est de devenir un mini-Facebook, un mini-eBay ou un mini-Alibaba, et de faire en sorte que les femmes puissent, sur un pied d’égalité avec les hommes, être actionnaires d’entreprises qui participent à l’économie mondiale de l’Internet.

Voilà ce que signifie véritablement l’intégration du principe de l’égalité hommes/femmes dans le domaine numérique.

 

Radha Basu, fondatrice et PDG de iMerit

Radha_Basu_headshotRadha Ramaswami Basu, qui a plus de 30 années d’expérience à des postes de direction, est largement reconnue comme une dirigeante de premier plan d’une entreprise technologique et fait figure de pionnière dans l’industrie indienne du logiciel. Radha a fait de la Division des logiciels de gestion électroniques de Hewlett Packard un secteur d’activité représentant 1,5 milliard USD. Elle a ensuite occupé les fonctions de Présidente et PDG de Support.com, entreprise cotée au NASDAQ, pour laquelle elle a conduit le processus d’introduction en bourse et d’offres publiques sur le marché secondaire. Après avoir quitté SupportSoft, Radha et son mari, Dipak Basu, ont créé la Anudip Foundation, entreprise sociale établie en Inde ayant pour vocation de permettre à des personnes marginalisées et à des chômeurs d’accéder à des moyens de subsistance grâce à une formation dans le domaine des technologies de l’information.

 

Note de l’UIT

L’année 2015 constitue un jalon important dans le domaine de l’égalité hommes/femmes. Elle marque en effet le 20e anniversaire du Programme d’action de Beijing, qui offre l’occasion de passer en revue les efforts déployés grâce aux TIC pour faire progresser la mise en œuvre de ce programme. En outre, la communauté internationale adoptera en septembre les Objectifs de développement durable (SDG), qui ouvriront une ère nouvelle du développement dans le monde. L’égalité hommes/femmes et l’autonomisation des femmes constituent un objectif central et il a été reconnu que les TIC offraient un excellent moyen de mettre en œuvre les engagements pris à cet égard. Le Prix GEM-Tech Awards met en avant les bonnes pratiques internationales et illustre les secteurs dans lesquels il est possible de développer les initiatives et de poursuivre les investissements.

Ne manquez pas la date limite du 31 juillet 2015 pour proposer votre candidature ou pour désigner d’autres personnes ayant apporté une contribution exceptionnelle en faveur de l’égalité hommes/femmes et de l’intégration du principe de l’égalité hommes/femmes, en vue de l’obtention du Prix GEM-Tech 2015. Les candidatures peuvent être déposées pour les trois catégories suivantes: application des technologies au service de l’autonomisation des femmes; promotion des femmes dans le secteur des technologies; et gouvernance, politiques et élargissement de l’accès tenant compte des questions d’égalité hommes/femmes dans le domaine des TIC.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: