Encourager l’établissement de cadres nationaux en matière d’ accessibilité des TIC

shutterstock_136831592L’accessibilité des technologies de l’information et la communication (TIC) pour les personnes handicapées est une priorité pour les Membres de l’UIT. Au cours de la Conférence mondiale de développement des télécommunications tenue en 2014 (CMDT‑14), les Membres de l’UIT ont reconnu qu’il était nécessaire de faire en sorte que les personnes dans le monde qui vivent avec un handicap sous une forme ou une autre – au nombre d’un milliard – puissent utiliser les TIC afin de pouvoir exploiter pleinement leur potentiel.

Pour assurer l’accessibilité des TIC, il faut lever les différents obstacles auxquels se heurtent les personnes handicapées, afin qu’ils puissent accéder facilement à ces technologies et les utiliser sans difficulté. La mise en place d’un environnement propice constitue l’une des mesures essentielles pour faire de l’accessibilité une réalité, tout comme les pays ont créé des environnements propices à fin d’ouvrir à la concurrence la fourniture de services TIC.

Les nouveaux chiffres publiés par l’UIT montrent que les TIC ont connu un essor sans précédent au cours des 15 dernières années, ouvrant ainsi de vastes perspectives pour le développement socio-économique.

On compte aujourd’hui plus de sept milliards d’abonnements mobiles dans le monde, pour une population estimée à 7,2 milliards d’habitants, ce qui signifie que prochainement, on recensera en moyenne un abonnement mobile par habitant. Le nombre d’internautes dans le monde s’établit à 3,2 milliards, dont 2 milliards vivent dans les pays en développement. Entre 2000 et 2015, le taux de pénétration de l’Internet a pour ainsi dire été multiplié par sept, passant de 6,5 % à 43% de la population mondiale. La proportion de ménages ayant accès à l’Internet au domicile est passé de 18% en 2005 à 46% en 2015 et 69% de la population mondiale sera desservie par un réseau large bande mobile 3G en 2015. De plus, on constate aujourd’hui un essor rapide du large bande mobile 3G dans les zones rurales.

En dépit de tous ces progrès, très peu de pays ont adopté des politiques ou établi des cadres, pour faire en sorte que les personnes handicapées tirent elles aussi parti de cette révolution technologique. En effet, les personnes handicapées se heurtent encore à des obstacles dans l’utilisation des TIC. Je suis convaincu que la création et la mise en place de cadres politiques nationaux en matière d’accessibilité des TIC favoriseront un essor sans précédent des TIC accessibles et encourageront l’autonomisation des personnes handicapées. Les effets de ces politiques se feront sentir pour beaucoup d’autres catégories de population, notamment les immigrants, les populations vieillissantes et les analphabètes, et ouvriront la voie à l’éducation inclusive, à l’emploi et aux services de santé.

Afin d’aider les gouvernements du monde entier à aborder les principaux enjeux liés à la promotion de l’accessibilité des TIC, l’Union internationale des télécommunications (UIT) et l’Initiative mondiale pour des TIC inclusives (G3ict) ont publié le Rapport sur des modèles de politique en matière d’accessibilité des TIC. Ce rapport est le fruit de de sept ans de coopération entre les deux organisations, qui ont recueilli de bonnes pratiques et facilité les échanges entre décideurs, organisations non-gouvernementales et dirigeants d’entreprise soucieux de promouvoir l’accessibilité des TIC conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.

Le Rapport sur des modèles de politique en matière d’accessibilité des TIC, se veut un outil à l’intention des décideurs et des régulateurs nationaux et vise à les aider à créer leurs propres cadres politiques en matière d’accessibilité des TIC. Il comprend six modules portant sur différents aspects de l’accessibilité des TIC, à savoir: les modifications à apporter aux cadres juridiques existants dans le domaine des TIC, l’accès public aux TIC, les communications mobiles, la programmation télévisuelle et vidéo et les marchés publics dans le domaine des TIC accessibles, l’objectif étant de permettre aux pays de fixer des priorités lors de la mise en oeuvre. Dans tous ces modules, la stratégie retenue consiste à élaborer des politiques nationales en concertation avec les personnes handicapées.

Afin de traduire en politiques, en législations et en réglementations les besoins d’accessibilité, il est nécessaire d’élaborer avec un soin particulier un cadre propice aux TIC. Différents types d’équipements et de services TIC, qu’il s’agisse de points d’accès publics aux TIC, d’appareils et de services mobiles, de programmes et d’équipements de télévision et de vidéo, de sites web ou encore de produits et services TIC achetés dans le cadre de marchés publics, appellent des solutions différentes en matière d’accessibilité, qui associent différents groupes de parties prenantes. Ces solutions peuvent être mises en œuvre dans le cadre d’approches communes, en tirant parti de l’innovation technologique et de l’adoption de normes internationales propres à garantir des économies d’échelle qui offriront un très grand nombre de possibilités aux personnes handicapées.

Dans le Rapport final de la CMDT‑14, les membres de l’UIT ont demandé à l’Union de les aider à formuler des politiques et des cadres réglementaires aux niveaux national et régional sur l’accessibilité des TIC. Le rapport sur des modèles de politique en matière d’accessibilité des TIC, constitue une ressource précieuse pour les Membres de l’UIT et toutes les parties prenantes concernées qui s’efforcent de mettre en place des politiques nationales efficaces en matière d’accessibilité des TIC.

Je suis persuadé que nous pouvons faire de l’accessibilité des TIC une réalité. Efforçons-nous de traduire nos paroles en actes et commençons à formuler, à mettre en œuvre et à suivre de près des politiques en matière d’accessibilité des TIC en étroite collaboration avec les personnes handicapées.

 

Brahima Sanou

sanou-blogBrahima Sanou a été élu Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT par la Conférence de plénipotentiaires tenue en 2010 à Guadalajara (Mexique). Il a été réélu à ce poste à la Conférence de plénipotentiaires tenue à Busan (République de Corée) en octobre 2014.

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: