Publication du nouvel Indice de développement des TIC (IDI) la semaine prochaine

blogLa semaine prochaine, le 30 novembre 2015, l’UIT publiera son Indice annuel de développement des TIC (IDI), qui constitue l’analyse la plus précise à l’échelle mondiale en matière d’évolution des technologies de l’information et de la communication (TIC). L’Indice IDI est un outil de référence puissant qui aide les pays et les partenaires du développement à suivre leurs progrès et à identifier leurs lacunes, afin que le potentiel des TIC en tant que moteurs du développement socio‑économique pour tous puisse être complètement exploité.

L’Agenda 2030 pour le développement durable, que l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 25 septembre 2015, fait état de l’immense potentiel des TIC comme moyen d’accélérer le développement socio-économique. Le monde évolue de plus en plus vite vers une société numérique: pour connecter tous les habitants de la planète et créer une société de l’information véritablement inclusive, nous avons besoin de données et de statistiques comparables et de grande qualité qui nous permettront de mesurer les progrès réalisés.

L’Indice IDI est un outil comparatif exceptionnel, impartial et extrêmement fiable qui est largement utilisé, non seulement par les décideurs et d’autres institutions des Nations Unies, mais aussi par les opérateurs de télécommunication, les équipementiers et les fournisseurs de services TIC, de même que par les investisseurs et les spécialistes issus des établissements universitaires, dans le monde entier.

L’Indice IDI permet de suivre et de comparer l’accès aux TIC, l’utilisation de ces technologies et les compétences qui y sont associées partout dans le monde, afin que les pays puissent étudier leur évolution en la matière année après année et confronter leurs chiffres nationaux à des valeurs mondiales. Par ailleurs, cet indice souligne le potentiel de développement que représentent les TIC, qui peuvent aider à la réalisation d’objectifs de développement tels que les Objectifs de développement durable (ODD), adoptés récemment, et qui peuvent contribuer à atteindre les objectifs du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI).

Fonctionnement de l’Indice IDI

Les valeurs de l’Indice IDI sont calculées à partir des trois sous-indices le composant. Le sous-indice accès mesure l’état de préparation aux TIC, indiquant la quantité d’infrastructures TIC et l’accès à celles-ci. Le sous-indice utilisation mesure l’intensité d’utilisation des TIC, reflétant le niveau d’utilisation des TIC dans la société. Le sous-indice compétences mesure les compétences dans le domaine des TIC, un aspect essentiel pour exploiter de manière complète le potentiel des nouvelles technologies pour dynamiser le développement socio-économique.

L’Indice IDI est composé de 11 indicateurs qui permettent de suivre différentes technologies de l’information et de la communication afin de dresser un tableau complet de l’accès aux TIC, de leur utilisation et des compétences qui y sont associées, et qui fournissent également des indications sur les tendances en matière de nouvelles technologies. Les indicateurs sont sélectionnés en fonction d’un ensemble de critères: ils doivent tout d’abord être pertinents à la fois pour les pays développés et ceux en développement; ensuite, les données nécessaires doivent être disponibles partout dans le monde et doivent être de bonne qualité; enfin, les indicateurs doivent être équilibrés d’un point de vue statistique. Afin de s’assurer que l’IDI conserve son statut d’indice de développement le plus fiable au monde, l’UIT utilise des chiffres officiels fournis par ses Etats Membres.

Depuis la première publication de l’indice en 2009, le concept de cet indice et la méthodologie employée pour son élaboration ont peu changé. Une évaluation indépendante de l’IDI réalisée récemment a confirmé la grande fiabilité de l’indice, ainsi que la validité de la méthodologie employée et des indicateurs. L’évaluation a conclu que l’indice a été élaboré grâce à des normes de qualité internationales, et testé à l’aide d’analyses statistiques sophistiquées.

Engagement en faveur de l’excellence

L’Indice IDI s’améliore chaque année, au fur et à mesure que des données plus nombreuses et de meilleure qualité sont disponibles, et il est susceptible d’être modifié au fil du temps pour faire état des avancées technologiques. Par exemple, les lignes téléphoniques fixes sont aujourd’hui considérées comme des infrastructures de base, mais elles sont de moins en moins nécessaires du fait du développement rapide des technologies mobiles. De la même manière, le large bande constitue un indicateur du “sous-indice utilisation” puisqu’il est considéré comme une technologie avancée mais, à l’avenir, il pourra être considéré comme essentiel et relever alors du “sous-indice accès”.

L’UIT continuera à développer l’Indice IDI pour garantir à ses Membres l’accès aux données les plus récentes et les plus pertinentes au niveau mondial, les aidant ainsi à réaliser leurs objectifs de développement en matière de TIC.

Note de la rédaction

L’indice de développement des TIC est le principal outil du rapport “Mesurer la société de l’information”. La quinzième édition de ce rapport sera publiée le 30 novembre 2015, à l’occasion de l’ouverture du Colloque sur les indicateurs des télécommunications/TIC dans le monde (WTIS-15), organisé à Hiroshima, au Japon. Ce rapport, qui est publié tous les ans depuis 2009, présente des données de premier plan sur les TIC et des critères de référence servant à évaluer l’évolution de la société de l’information, notamment l’Indice de développement des TIC (IDI). L’IDI 2015 mesure le niveau de développement des TIC dans 167 pays du monde et compare les progrès réalisés depuis 2010. Le rapport traite les valeurs obtenues par le biais de l’IDI à l’échelle régionale et met en lumière les pays arrivant en tête de l’indice, ainsi que ceux ayant réalisé la meilleure progression au sein du classement IDI depuis 2010.

Brahima Sanou

sanou-blogBrahima Sanou (@ITU_BDTDirector) a été élu Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT par la Conférence de plénipotentiaires tenue à Guadalajara (Mexique) en 2010. Il a été réélu lors de la Conférence de plénipotentiaires de 2014, qui s’est tenue à Busan (République de Corée) en octobre 2014.

 

%d bloggers like this: