L’engagement d’une vie au service de TIC accessibles

Andrea-Saks-blogLes TIC aident les personnes handicapées à surmonter leurs difficultés en matière d’accès, qu’il s’agisse de l’accès à l’éducation ou à l’emploi ou encore de la mobilité physique. Dans le monde entier, les personnes handicapées bénéficient déjà des avantages des applications des TIC. Toutefois, il reste encore beaucoup à faire pour rendre les TIC accessibles aux personnes vivant avec un handicap, de sorte que ces technologies soient une chance et non plus un obstacle. L’UIT est déterminée à rendre les TIC accessibles aux personnes vivant avec un handicap et à mettre des moyens de communication équitables à la portée de tous.

Andrea Saks, Présidente de l’Activité conjointe de coordination sur l’accessibilité et les facteurs humains, est l’un des moteurs des travaux de l’UIT sur l’accessibilité des TIC. L’UIT lui a demandé son avis sur l’histoire de l’accessibilité et sur ce qu’il reste à faire pour mettre en place une société de l’information véritablement inclusive.

Qu’est-ce qui vous a amenée à défendre, tout au long de votre vie, la cause de l’accessibilité des TIC pour les personnes handicapées?

Je suis fille de parents sourds. Aux Etats-Unis, dans les années 1960, mes parents ont été à l’origine du textophone, téléphone utilisé par les sourds, invention grâce à laquelle les sourds ont pu communiquer en temps réel par téléphone.

Qu’est-ce qui vous a amenée à vous engager pour l’accessibilité à l’UIT?

Ce mouvement a débuté en Angleterre avant de s’étendre progressivement au monde. Ma mère avait été élevée en Angleterre et ses amis voulaient avoir la même autonomie que celle dont commençaient à bénéficier les sourds aux Etats-Unis. Nous nous sommes donc mis à la tâche.

Nous avions des équipements compatibles: deux personnes de pays anglophones pouvaient converser. Les sourds pouvaient communiquer d’une rive à l’autre de l’Atlantique, le seul obstacle étant, bien sûr, le prix de la communication.

Mais chacun voulait procéder à sa façon. D’autres pays avaient d’autres protocoles, si bien que les textophones n’étaient pas compatibles; il fallait tout normaliser. En 1991, Dick Brandt, Vice‑Président de la Commission d’études 17 du Comité consultatif international télégraphique et téléphonique (CCITT) (précurseur de l’UIT-T), et par la suite auteur de la Recommandation V.18, m’a repérée et fait venir à l’UIT. C’est alors que nous avons commencé à travailler sur la première norme relative à l’accessibilité.

Quelles sont les grandes étapes dont vous avez été témoin au cours de votre carrière pour faire avancer la cause de l’accessibilité pour les personnes handicapées?

Textophone mis à part, l’une des inventions les plus prodigieuses a été le SMS. Les personnes sourdes pouvaient, pour la première fois, avoir un téléphone mobile et communiquer comme tout le monde – non seulement entre elles, mais aussi avec les personnes entendantes. Cette invention a vraiment été déterminante. Ensuite, bien sûr, le courrier électronique a aussi offert l’immense avantage de permettre de travailler dans le monde “normal”.

Par la suite, avec Skype et d’autres moyens de communication sur Internet utilisant la vidéo, nous avons pu nous parler en langue des signes ou en lisant sur les lèvres.

Pensez-vous que la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées a contribué au changement ou a plutôt entraîné une certaine confusion?

Sans aucun doute, elle a sensibilisé l’opinion, et nous avons constaté beaucoup de changements dans la façon dont les pays qui l’ont signée et ratifiée considèrent les personnes handicapées et leurs moyens d’accéder aux TIC.

A l’UIT, un homme adorable nommé Gunnar Hellström a créé une liste de contrôle sur l’accessibilité, qui permet aux rédacteurs de normes de se mettre à la place des autres et de se poser la question suivante: “une personne qui n’est pas totalement mobile peut-elle utiliser le résultat de mon travail?”. La suite, bien évidemment, est du ressort des professionnels du secteur privé. Ce sont eux qui doivent mettre en oeuvre ces normes en matière d’accessibilité, parce que toutes les normes internationales sont d’application volontaire.

Que reste-t-il à faire pour rendre le monde plus accessible, et ainsi, favoriser l’avènement d’une société véritablement intégrée?

Nous avons aujourd’hui plus de droits et sommes davantage sensibilisés au problème grâce à l’amélioration des communications, mais comme les structures de l’industrie varient en fonction des pays, l’accessibilité n’est toujours pas universelle. Il appartient aux régulateurs et aux législateurs dans nos pays d’encourager les fabricants à réellement appliquer les normes internationales en matière d’accessibilité et de mettre ainsi les avantages des technologies à la portée de tous.

Si le secteur privé, l’UIT et d’autres organismes de normalisation dans le monde intègrent des fonctions d’accessibilité dans les normes ordinaires, les TIC ont une chance de devenir accessibles aux personnes handicapées, partout dans le monde.

Ce blog est tiré d’un entretien avec Mme Saks sur l’UIT et l’accessibilité. On trouvera ci-après la totalité de l’entretien.

Transcription en Français

 

saks bio picAndrea Saks
Andrea Saks est spécialiste des télécommunications internationales pour les personnes sourdes. Elle préside l’Activité conjointe de coordination sur l’accessibilité et les facteurs humains et coordonne les travaux de la Coalition dynamique sur l’accessibilité et le handicap du Forum sur la gouvernance de l’Internet. Elle a été l’un des moteurs de la création d’événements et d’initiatives UIT en rapport avec l’accessibilité. Elle a reçu en 2008 le Prix mondial UIT des télécommunications et de la société de l’information, récompensant son travail de toute une vie visant à rendre les télécommunications et les TIC accessibles aux personnes handicapées.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: