Imaginez avec nous l’écosystème 5G

5g-ecosystem-blogLe nouveau Groupe spécialisé de l’UIT-T sur les aspects “réseau” des IMT-2020 (“5G”) tiendra sa première réunion à San Diego, les 8 et 9 juin, et commencera à cette occasion ses travaux en vue d’analyser de quelle manière les nouvelles technologies 5G interagiront dans les réseaux de demain. Pour mener à bien cette analyse, nous sommes à la recherche de contributions techniques solides, qui peuvent prendre la forme de modèles, de simulations ou de tout autre moyen tangible permettant d’illustrer les questions en jeu.

J’ai donné ma vision de la 5G et des objectifs qui devaient être ceux du nouveau Groupe spécialisé dans un entretien accordé récemment à l’UIT.

La 5G ne sera pas qu’une technologie ou famille de technologies parmi d’autres. L’idée avec la 5G est d’étendre les communications hertziennes à toutes les personnes partout dans le monde, en utilisant toute la largeur de bande attribuée. Il s’agit ainsi de donner vie à la prochaine génération d’applications, qui permettra non seulement à tout un chacun de communiquer, mais aussi à nos véhicules, à nos équipements de soins de santé, à nos vêtements intelligents et à tous les autres dispositifs que nous utilisons dans notre vie moderne de communiquer entre eux.

Pour ce qui est de la composition technologique des systèmes 5G, on peut penser que certaines technologies évolueront en permanence, mais nous pouvons également nous attendre à de profonds bouleversements. L’Internet et les technologies qui le composent évolueront et les innovations dans le domaine du filaire s’appuieront sur les technologies de réseau existantes. En revanche, en ce qui concerne les éléments hertziens du réseau, nous sommes sans nul doute sur le point de vivre une véritable révolution, dont l’ampleur sera telle qu’il nous faudra probablement des équipements entièrement nouveaux.

Le plus grand défi pour un opérateur est d’imaginer comment toutes les pièces du puzzle de la 5G s’assembleront, et c’est dans ce domaine que l’UIT peut offrir des orientations très précieuses à l’industrie.

Actuellement, de nombreux ingénieurs travaillent sur les différentes composantes de la 5G, mais comment sera-t-il possible d’exploiter au mieux la somme de ces composantes? Comment les éléments filaires et hertziens du réseau s’articuleront-ils ensemble le plus efficacement possible?

Nous tenterons de trouver une ébauche de réponse à ces questions avec ce nouveau Groupe spécialisé de l’UIT.

Toutes les parties intéressées peuvent participer aux travaux du Groupe spécialisé. Notre objectif est de réunir un groupe d’éminents spécialistes représentant les fournisseurs de services, les fabricants, les organismes de normalisation et les milieux de la recherche, qui travailleront en collaboration sur tous les aspects de l’écosystème de la 5G. C’est là notre objectif le plus important. En réunissant les bons spécialistes pour travailler de concert afin d’analyser les problèmes à tous les niveaux du réseau, le Groupe spécialisé pourra aider l’industrie à mettre en place le modèle de fonctionnement fondé sur la cohésion indispensable pour bâtir l’écosystème de la 5G.

Je me réjouis de vous rencontrer à San Diego afin de vous présenter plus en détail ma vision de ce que devraient être nos priorités à l’horizon 2020.

PeterAshwoodSmithPeter Ashwood-Smith, directeur de recherche et vice-président technique chargé de la ligne des produits optiques chez Huawei, vient d’être nommé Président du Groupe spécialisé de l’UIT-T sur les IMT‑2020. Il travaille sur la conception, la normalisation, la mise en oeuvre, le déploiement et la prise en charge à grande échelle d’un grand nombre de protocoles de réseaux de transport modernes, qui ont été déployés partout dans le monde dans des centaines de réseaux. M. Ashwood travaille actuellement sur les réseaux pilotés par logiciel et la virtualisation des fonctions de réseau pour les réseaux de transport, ainsi que sur les problèmes d’ingénieries du trafic complexes et sur les architectures haut débit nécessaire à la prise en charge. Il travaille en outre sur les problèmes liés au transport à l’interface CPRI des réseaux en mode paquet utilisés pour le raccordement aux réseaux 5G de demain. Actuel détenteur de près d’une centaine de brevets relatifs aux réseaux et dans des domaines connexes, notamment pour la conception de base du protocole GMPLS, M. Ashwood est titulaire d’une licence et d’un master en informatique.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: