Vers des villes intelligentes et durables

blog imageAujourd’hui, les villes doivent faire face aux conséquences des changements climatiques, tout en remédiant aux problèmes liés à la gestion des déchets, à la santé, aux infrastructures désuètes, au manque de ressources, à la pollution atmosphérique, aux embouteillages ou encore au mal‑logement. L’humanité s’est rendu compte de l’urgence qu’il y avait à relever un certain nombre de défis en milieu urbain, ce qui a motivé la recherche de différentes approches pour résoudre les problèmes de gestion urbaine. Avec les nombreuses possibilités qu’offrent les technologies de l’information et de la communication pour améliorer l’efficacité de la gestion des villes, le concept de ville intelligente et durable s’est imposé comme une promesse d’avenir pour les citadins.

J’ai assisté à plusieurs discussions théoriques et techniques menées au fil des ans à l’UIT au sujet des villes intelligentes. Cependant, la première vague de discussions et d’analyses n’a pas été menée de façon concertée, et n’a débouché sur aucun résultat concret. C’est la raison pour laquelle nous avons été nombreux à estimer que les efforts déployés en vue de définir une vision mondiale commune pour les villes intelligentes étaient insuffisants.

Ce problème tient essentiellement au fait que les principaux acteurs concernés ne sont pas assez informés et sensibilisés à ce sujet. Pour réussir à surmonter ces difficultés, les diverses parties prenantes à différents niveaux doivent être amenées à prendre un part active dans ce processus, ce qui permettra de garantir des conditions d’habitation correctes aux citadins, compte tenu de la croissance rapide de la population urbaine. Vu l’importance de la participation des multiples acteurs à la réflexion concernant les villes intelligentes, un Groupe spécialisé de l’UIT-T sur les villes intelligentes et durables (FG-SSC) a été constitué en 2013, pour offrir une plate-forme ouverte aux différentes parties prenantes travaillant sur les villes intelligentes.

Dans le cadre des activités du Groupe FG-SSC de l’UIT-T, nous sommes notamment parvenus à formuler, avec l’aide d’une autre institution spécialisée des Nations Unies, la CEE-ONU (Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe), la définition ci-après des villes intelligentes et durables, qui est reconnue à l’échelle internationale.

“Une ville intelligente et durable est une ville novatrice qui utilise les technologies de l’information et de la communication (TIC) et d’autres moyens pour améliorer la qualité de vie, l’efficacité de la gestion urbaine et des services urbains ainsi que la compétitivité tout en respectant les besoins des générations actuelles et futures dans les domaines économique, social et de l’environnement.

Mesurer la progression vers des villes intelligentes

Au cours des travaux sur les villes intelligentes, nous avons remarqué qu’il était nécessaire de fournir aux acteurs de la gestion urbaine des moyens qui leur permettent d’évaluer l’état d’avancement de leur projet de ville intelligente. La collaboration que nous avons menée a rapidement porté ses fruits: une liste détaillée d’indicateurs fondamentaux de performance applicables a été publiée par le Groupe FG-SSC et peut être utilisée par les parties intéressées pour déterminer dans quelle mesure une ville donnée est “intelligente et durable”.

Une ville ne peut pas devenir intelligente et durable du jour au lendemain. Il s’agit d’un processus à long terme, continu et évolutif, dans lequel une ville doit se lancer de façon volontaire. Il est important que les études sur les villes intelligentes et durables soient mises à jour en permanence afin que les nouvelles technologies qui voient le jour soient prises en considération. En juin 2015, à l’issue des travaux du Groupe FG-SSC, la Commission d’études 20 de l’UIT-T (CE 20) sur l’Internet des objets et ses applications, y compris les villes et les communautés intelligentes, a été créée. La CE 20 est chargée de l’élaboration de normes internationales visant à permettre le développement coordonné de l’Internet des objets, y compris les communications de machine à machine et les réseaux de capteurs ubiquitaires, et à résoudre des problèmes liés au développement urbain des villes intelligentes et durables qui verront bientôt le jour, dans le contexte de l’Internet des objets. La prochaine réunion de la Commission d’études 20 de l’UIT-T aura lieu à Singapour, du 18 au 26 janvier 2016, immédiatement après le Forum sur l’Internet des objets dans les villes intelligentes et durables, placé sous le thème “Des modes de vie plus intelligents: à l’aube d’une nouvelle ère”, qui se tiendra le 18 janvier 2016.

Notre contribution à la réalisation de l’objectif mondial des villes intelligentes et durables

L’UIT a adopté une approche spécifique pour accompagner les municipalités urbaines dans la transition vers des villes intelligentes et durables. Nous avons toujours veillé à l’amélioration de la compréhension générale du fonctionnement des villes intelligentes et durables, mais, plus récemment, nous avons également collaboré directement avec des villes souhaitant devenir intelligentes et durables. A cet égard, nous invitons les parties prenantes travaillant sur les villes intelligentes à suivre de près les travaux de la CE 20, qui devraient contribuer à la réalisation de l’objectif mondial des villes intelligentes et durables.

NOTE DE L’UIT: L’UIT aide les villes à devenir plus intelligentes et durables

L’UIT et la ville de Dubaï collaborent dans le cadre de l’initiative “Smart Dubai” pour transformer Dubaï en une ville plus intelligente. Cette collaboration s’inscrit dans le processus de normalisation internationale des indicateurs fondamentaux de performance élaborés par l’UIT concernant les villes durables et intelligentes. Ces indicateurs sont axés sur les éléments d’une ville intelligente fondés sur les TIC et permettent de mesurer l’état d’avancement de la transition vers une ville intelligente et durable.

Singapour a pris part à un projet pilote de deux ans qui vise à évaluer l’applicabilité des indicateurs fondamentaux de performance élaborés par l’UIT pour les villes intelligentes et durables. Ce projet aidera l’UIT à normaliser les indicateurs sur le plan international, en vue de mettre au point un “Indice mondial des villes intelligentes et durables”.

Cliquez ici pour obtenir de plus amples renseignements concernant les activités de l’UIT relatives aux villes intelligentes et durables.

Chaesub Lee

Chaesub-Leehaesub Lee est Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l’UIT depuis son élection par la Conférence de plénipotentiaires de 2014 réunie à Busan, en République de Corée. Il a pris ses fonctions le 1er janvier 2015. M. Lee a été Vice-Président de la Commission d’études 13 de l’UIT-T (“Réseaux futurs et informatique en nuage”) de 2001 à 2008, avant d’en devenir le Président en 2009.

 

%d bloggers like this: