Young ICT Policy Leaders, retour d’expérience d’un programme innovant

young-policy-leaders-blogLa Corée du Sud est une terre d’accélération de l’innovation et donc des intelligences collectives. Je l’expérimente depuis quelques semaines à travers les différentes sessions de notre programme de formation des Young ICT Policy Leaders. Ce programme – mis en place à l’UIT – permet à une cinquantaine de jeunes de moins de 35ans et venant de divers pays de vivre une expérience immersive au sein de la plus grande conférence de l’UIT (Les Plénipotentiaires) et de réaliser un networking intense dans le domaine des TIC comme jamais auparavant dans leur vie.

Je dois reconnaître que le programme YIPL est une excellente opportunité pour moi car il me permet d’effectuer une sorte de pré-stage au sein de l’UIT. Et je pense que c’est le cas de mes autres collègues participant à cette formation. Nous sommes de fiers pré-stagiaires heureux de comprendre les rouages du fonctionnement de cette impressionnante organisation mondiale de régulation des Télécoms.

Depuis plus d’une quinzaine de jours, notre programme quotidien se traduit par des sessions appelées « Meet the leaders » et nous assistons également aux différentes plénières du conseil avec les délégations des 193 pays membres. Au cours des sessions « Meet the leaders », nous avons eu l’opportunité de rencontrer des personnalités de l’UIT et du secteur des télécommunications telles que M. Brahima Sanou, directeur du bureau de développement des télécommunications ; Son Excellence l’ambassadeur Daniel Sepulveda, coordinateur pour les politiques internationales des communications et de l’information ; Mme Kathy Brown, CEO de l’Internet Society ; M. Wonki Min, Président du PP 14 ; Mme Doreen Bogdan, chief, ITU Strategic Planning and Membership et bien d’autres encore.

Nous en avons appris un peu plus sur le parcours de ces différents intervenants mais aussi et surtout leurs modes de fonctionnement au sein et avec l’UIT, les combats gagnés et les projets à venir afin de toujours aller vers une amélioration de la connectivité des populations et un développement durable par les TIC. J’ai pu d’ailleurs apprendre que le vote par mains levées est le moyen le plus utilisé, ainsi que l’avait fait remarquer M. Wonki Min, Président du PP14.

La plupart des YIPL n’ont pas manqué de participer au programme principal des plénipotentiaires de 2014 en assistant aux différentes commissions et aux plénières. Des moments d’apprentissage qui nous ont permis de mieux comprendre les rouages de l’UIT et son mode de fonctionnement.

Tous les jeunes nominés du programme YIPL ont été également au cœur des élections des membres du conseil de l’UIT, des responsables des différents bureaux. Le point d’orgue fut le passage de flambeau entre le secrétaire général sortant, le dynamique M. Hamadoun Touré et le prometteur entrant, M. Houlin Zhao. Les différentes réceptions fastueuses organisées par les pays membres prétendants à une place au conseil de l’UIT ont été une occasion pour les Young ICT Policy Leaders de profiter d’un networking productif pour la suite de leur carrière.

Le point d’orgue a été atteint le lundi 3 novembre lorsque le Conseil de l’UIT a adopté à l’unanimité une résolution sur l’automatisation des jeunes au moyen des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication. D’ailleurs, l’intervention remarquée de Mme Housna Zoubeiri épouse Fahmi Said Ibrahim des Iles Comores et celle de M. David Barimah de la république de Grenade ont été énormément appréciées par l’assemblée. En effet, ils donnaient leur point de vue pour qu’il y ait un suivi du programme des jeunes leaders et un ensemble d’activités intensives dans le cadre de la promotion des jeunes dans le domaine des TIC et que tout ceci soit profondément soutenu par l’UIT et toutes ses parties prenantes.

En terme de recommandation, il aurait été intéressant de créer des groupes de travail entre les jeunes pour les amener à faire des propositions dans des domaines tels que l’accessibilité, les infrastructures Internet. Certaines de ces propositions auraient été incorporées dans les nouveaux textes de l’organisation. Une façon pour les jeunes qui participent au programme d’avoir un certain impact au sein de l’organisation pendant cette courte période.

Au moment  où j’écris ces lignes, nous participons à notre dernière session « Meet the leaders » qui a pour thème « Getting the job done : lessons for 2018 ». Une session intéressante qui a permis aux différents intervenants dont Hamadoun Toure et Mme Caroline Greenway, Australie, présidente de la commission 5, de partager les leçons apprises au bénéfice des futurs process à mettre en place jusqu’en 2018.

Je finis mon article par ces mots prononcés par le Sécretaire général de l’UIT, Hamadoun Touré « Even the sky is not the limit Don’t hesitate, just move it »

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: